Accueil
> Fiches conseil > Choisir sa pompe à eau en 4 étapes

Choisir sa pompe à eau en 4 étapes

Pompe de surface ou pompe immergée ? Choisir sa pompe à eau n’est pas de tout repos ! Pompes-Direct vous propose quelques astuces à découvrir…

Etape 1- Le débit :

Le débit est une donnée capitale dans le choix de toute pompe à eau. Bien connaître le débit dont vous aurez besoin sera déterminant pour votre futur achat.

Le débit d’une pompe s’évalue en m³/h ou en l/min. Il s’agit plus précisément du volume horaire maximum d’eau dont vous avez besoin. Ce débit sera fonction de votre consommation journalière.

On prendra pour références indicatives, les valeurs suivantes :

  • 6m³ /h = 100l/min et 1m³/h = 16.6l/min
  • Arroser une pelouse consomme environ 8 litres / m² / jour
  • Arroser un jardin consomme environ 6 litres / m² / jour
  • Une personne consomme environ 200 litres d’eau / jour.

De plus, il est dit que le DEBIT INSTANTANE pour la pompe à eau idéale doit être égal au tiers de la consommation par jour.

Prenons exemple sur un foyer composé de 5 personnes avec une pelouse de 200m² à arroser :

Mise en situation – calcul du besoin en débit pour ce foyer :

Consommation des personnes (nombre =3) 200 litres d’eau / jour X 5 personnes = 1000 litres d’eau/jour pour l’ensemble des habitants
Consommation d’eau pour la pelouse (200m²) 8 litres X 300 m² = 2400 litres d’eau / jour
Total d’eau consommée 1000 + 2400 = 3400 litres d’eau / jour
Débit instantané 3400 litres d’eau par jour / 3 = 1133.33 litres / heures, soit 1.13 m³/h

Etape 2 – La hauteur manométrique totale (HMT) :

La hauteur manométrique totale est également importante à prendre en compte lors de votre calcul. Elle se mesure en mètre colonne d’eau et représente la somme de 3 éléments, à savoir :

Le dénivelé de votre installation de pompage :

Il s’agit de la hauteur géométrique séparant votre source d’eau du point le plus défavorable de votre installation. Le dénivelé est un véritable consommateur de pression. Alors veillez bien à ne pas l’oublier dans vos calculs.

La pression utile :

On appelle pression utile, la pression nécessaire pour le bon fonctionnement de toutes vos sortie d’eau : robinet, douche, asperseur d’arrosage…Plus vous aurez de sortie d’eau plus vous aurez une forte demande en pression utile.

À titre informatif :

Pression utile pour une alimentation en eau d’une maison seule 2 bars
Pression utile pour maison + jardin 3 bars

N’oubliez pas de convertir cette pression utile en mètre colonne (mCE) afin de pouvoir faire la somme des 3 éléments par la suite.

Base du calcul : 1 kg de pression = 1 bars = 10 mCE

Les pertes en charge :

Les pertes en charges apparaissent lors du transfert de l’eau dans vos tuyaux. En effet, lorsque l’eau circule dans les canalisations elle se frotte aux parois de ces dernières, consommant une partie de la pression fournie par la pompe : ce sont les fameuses pertes de charge. Plus le tuyau est de faible taille, plus les pertes en charges seront élevées.

Mise en situation –

Votre installation de pompage comporte,

  • Un dénivelé de 15 mètres
  • Une pression utile de 3 bars, soit 30 mCE,
  • Une perte de charge de 15 % (représentant le coefficient de sécurité pour des canalisations pouvant aller jusqu’à 50 mètres)

En additionnant ces paramètres, soit 15 + 30 + 15%, on obtient la hauteur manométrique totale, soit environ 52 mètre colonnes d’eau.

Etape 3 – Choisir le bon type de pompe – pompe de surface ou pompe immergée :

Dès lors, vous possédez les données capitales pour acheter votre pompe mais qu’elle est la pompe à eau qui sera le mieux adaptée à votre situation ?

Pompe de surface ou pompe immergée ? – Telle est la question !

La pompe de surface et la pompe immergée sont des modèles pouvant être installée pour les niveaux d’eau ne dépassant pas 8 mètres de profondeur. En effet, vous trouverez des pompes immergées pour puits (dont la profondeur est souvent entre 4 et 8 mètres), alors qu’une pompe de surface pourrait très bien faire l’affaire. LE choix dépendra de vos préférences, de votre budget et de votre niveau de confort souhaité. Une pompe immergée est plus silencieuse qu’une pompe de surface.

Si le niveau d’eau à aspirer est supérieur à 8 mètres, l’installation d’une pompe immergée devient alors obligatoire. C’est le cas, pour un puits de 10 mètres de profondeur ainsi que tous les forages.

Etape 4 – Choisir le bon modèle de pompe :

Maintenant que vous avez choisi le bon type de pompe : pompe de surface ou pompe immergée, il va falloir déterminer quel modèle choisir.

En effet, vous aller vite vous rendre compte que sur un modèle de pompe, celle-ci existe en différentes versions : puissance, débit ou pression diffèrent selon les modèles.

L’astuce pour ne pas se tromper est de bien savoir lire une courbe hydraulique !

La courbe hydraulique existe pour toutes les pompes. Si elle ne vous est pas donnée, vous pouvez la demander à un conseillé technique.

L’axe horizontal représente le débit (exprimé en m³/h ouen l/h)
L’axe vertical représente la hauteur manométrique (exprimé en mètre)

Le meilleur rendement d’une pompe se situe en milieu de courbe.

Qui sommes nous ?

04 68 737 737

Prix d'un appel local

Le numéro
de vos
conseillers

Contactez-nous
du lundi au vendredi

Livraison express

Gratuite dès
150 € d’achat ! *

* Sauf mention contraire et
uniquement en France métropolitaine

Votre avis
nous intéresse !

Ecrivez-nous

Paiements sécurisés Pompes Direct
Evaluation FIA-NET

Mon espace perso Pompes Direct

Mon espace perso

Mon panier Pompes Direct

Votre panier est vide

0,00 €TTC

Mes devis Pompes Direct

Vos devis en ligne